Peut-on donner du Doliprane à un chien ?

Nous avons tous du Doliprane dans notre armoire à pharmacie, et en faisons un usage courant en automédication pour soulager les maux du quotidien, comme des douleurs faibles à modérées, ou bien lorsque nous avons de la fièvre. Lorsque notre chien présente des symptômes de fièvre ou de douleur, on pourrait être tenté de lui en donner pour le soulager. Ce serait là une erreur. Nous allons voir pourquoi.

Le Doliprane est un anti-inflammatoire à base de paracétamol, tout comme l’Efferalgan et le Dafalgan qui partagent le même principe actif. Ces médicaments peuvent être achetés sans ordonnance, ce qui ferait presque oublier qu’il s’agit de médicaments et de produits potentiellement dangereux. Chez l’homme, la prise de Doliprane n’entraîne généralement aucune complication. Le paracétamol est facilement dégradé par les enzymes du foie qui les transforme en substances non toxiques, que nous éliminons ensuite en urinant. Mais le processus d’élimination n’est pas le même pour toutes les espèces animales. Le chien fait partie de celles pour lesquelles le paracétamol est toxique, puisque l’ingestion de paracétamol peut tout bonnement conduire à la mort. Attention donc à tenir vos Doliprane et autres à l’écart de votre animal de compagnie.

Le paracétamol est toxique pour les chiens

Comme nous l’avons vu, les enzymes hépatiques du chien sont en nombre trop insuffisant pour dégrader le paracétamol. Résultat : le Doliprane que vous donneriez à votre chien s’accumulerait dans son foie, ce qui aurait pour effet de détruire ses cellules hépatiques. L’ingestion de paracétamol par un chien cause également un second problème, appelé l’hémolyse. L’hémolyse, c’est une rupture des globules rouges, dont le rôle est de véhiculer l’oxygène dans le sang. Le sang transporte moins d’oxygène, ce qui affaiblit considérablement le chien. La rupture des globules rouges engendre également la diffusion de la bile et de l’hémoglobine. La bile donne alors une couleur jaune aux muqueuses de votre chien, et l’hémoglobine teinte ses urines en brun. Pour un chien, la dose toxique de paracétamol est de 100 à 200 mg/kg.

Que faire si votre chien a pris du paracétamol ?

Un chien ayant ingéré du paracétamol présente les symptômes suivants : faiblesse, vomissements, diarrhée, coloration des urines, salivation, troubles cardiaques et respiratoires (essoufflement), douleurs abdominales, anorexie et dépression. Ces symptômes apparaissent une à deux heures après l’ingestion du produit. Si votre chien présente ces symptômes, une consultation vétérinaire en urgence s’impose. Si votre chien a ingéré du paracétamol, mais qu’il ne présente pas encore de symptômes, téléphonez sans perdre de temps à votre médecin vétérinaire, ou à un centre antipoison. Cet appel permettra, en fonction du poids de l’animal et de la dose ingérée, de définir si des soins en urgence chez le vétérinaire s’avèrent nécessaires. Chez le vétérinaire, le traitement peut-être de différentes natures selon le stade de l’intoxication : faire vomir le chien, lui administrer une fluidothérapie, ou lui faire subir une transfusion sanguine. Note importante aux propriétaires de chats : le paracétamol est encore plus dangereux pour eux que pour les chiens.