Quelle est l’origine du bois ?

Le bois est un matériau unique en son genre, polyvalent, renouvelable et écologique, qui n’a pas d’équivalent sur Terre. D’où vient le bois ? Quand est-il apparu sur Terre et comment se forme-t-il ? On a bûché là-dessus.

Avant de vous parler de l’origine du bois, il est important de délimiter le sujet. Qu’est-ce que le bois, et qu’est-ce qui n’en est pas ? Ce n’est pas si simple que ça. Saviez-vous par exemple que le roseau ou le bambou ne sont pas considérés comme du bois ? Voici la définition du bois : il s’agit d’un matériau naturel végétal ne se trouvant que sur la plus grande partie du tronc des plantes ligneuses. Une norme française a été établie pour définir la nomenclature du bois. Il s’agit de la norme NF B 50-003, selon laquelle le bois est « un ensemble de tissus résistants secondaires qui forment les troncs, branches et racines des plantes ligneuses. Issu du fonctionnement du cambium périphérique, il est situé entre celui-ci et la moelle ».

Paléobotanique : l’apparition du bois sur Terre

La datation de l’apparition du bois sur notre planète semble a priori difficile, étant donné son caractère biodégradable. Heureusement, le bois peut voyager très longtemps à travers les âges. C’est par exemple le cas du bois pétrifié, c’est-à-dire fossilisé. C’est à deux fossiles de plantes découverts en France, dans le Maine-et-Loire, que l’on doit la plus ancienne datation de présence de bois sur la planète. L’analyse de ces précieuses plantes fossilisées de 20 cm de hauteur pour la plus grande et à tiges de bois permit aux scientifiques de les dater de la période géologique du début du Dévonien. Ce qui porte le nombre de bougies du bois sur Terre à quelque 407 millions. L’origine du bois sur Terre daterait donc de 407 000 000 d’années.

Comment se forme le bois

Le bois est un organisme vivant, constitué de matière organique. Il est fait de cellules, qui se reproduisent en se divisant. L’espace dans lequel les cellules se divisent dans un arbre s’appelle le cambium. Le cambium se trouve exactement entre le bois du tronc et l’écorce. L’activité du cambium a lieu pendant la période de végétation. C’est-à-dire aux saisons permettant la photosynthèse : majoritairement au printemps et en été. Ce qu’il se passe concrètement entre le tronc et l’écorce d’un arbre durant la période de végétation, c’est que le cambium crée une nouvelle couche cylindrique venant couvrir la précédente, sur toute la longueur du tronc. Cela a lieu une fois par an. C’est ainsi que pour connaître l’âge d’un arbre coupé, il suffit de compter le nombre de cercles concentriques de sa section. Ces cercles s’appellent des cernes.